Momox, Gibert, La Bourse aux livres, où revendre ses livres d'occasion ?

ecogeste sept. 15, 2021


Commençons par le commencement : Pourquoi vendre ses livres d'occasion ?

Peut-être gardez-vous des livres après les avoir lus ? Ou bien même gardez-vous des livres sans jamais les avoir ouverts...et en espérant le faire un jour ? Sans surprise et vous devez le constater, la plupart de ces livres ne sont jamais ré-ouverts. Autrement dit, ils dorment.

L'état d'un livre après avoir trop dormi...💤

Et si, au lieu de dormir, votre livre pouvait vivre une deuxième, une troisième...une énième vie ? C'est écologique car cela permet à un livre de ne pas être reproduit et c'est économique car ces livres ont de la valeur. Bref, tout le monde y gagne : le vendeur, l'acheteur et surtout la planète.

Mais peut-être avez-vous tout de même peur de vous en séparer ? Rappelez-vous que si vous souhaitez vraiment relire un livre, rien ne vous empêche de le racheter...d'occasion (évidemment).

Alors, faisons le point sur les 3 acteurs les plus connus en France qui permettent de revendre des livres facilement : Momox, Gibert et La Bourse aux livres. Sur ces plateformes, vendre ses livres est un jeu d'enfant : D'abord, il faut les scanner. Ensuite, pour chaque livre, un prix est estimé. Enfin, quelques jours après l'envoi des livres, vous recevez l'argent.

Sur quelle plateforme gagne-t-on le plus 💰 ?

Le rachat d'un livre d'occasion dépend de plusieurs critères tels que le prix du livre neuf mais aussi et surtout la demande du marché actuel pour ce livre. Il est donc parfois frustrant qu'un livre soit racheté quelques centimes. Vous verrez quand même qu'en moyenne, une dizaine de livres vendus permet de gagner une vingtaine d'euros. C'est mieux que de les laisser prendre la poussière sur son étagère, non ?

Avant de lire la suite, si vous cherchez absolument à optimiser vos gains, le mieux est de revendre chaque livre individuellement via des plateformes d'occasion. Néanmoins, prenez bien en compte que cela vous demandera beaucoup plus de temps...et c'est pourquoi nous aimons particulièrement la proposition de valeur de ces 3 plateformes.

Pour notre test, nous avons pris 8 livres de notre bibliothèque, acceptés sur les 3 plateformes et que nous avons scanné.  Voici les gains :

A quelques euros près, les 3 entreprises proposent un gain assez proche (entre 18 et 21€). Cependant, il est difficile d'en faire une généralité. Lors d'un second test sur quelques livres, Momox offrait plus que les 2 autres et lors du 3ème test, c'est la Bourse aux livres qui avait la meilleure proposition. Bref, selon vos livres et selon l'humeur de l'algorithme, vous devriez vous retrouver avec un somme assez similaire selon les plateformes.

Point de vigilance avec Gibert : si vous envoyez votre colis avec un point relais ou via colissimo, cela a un coût et sera déduit du panier ! Sur notre test, l'envoi coûtait 2.6€ en point relais et 5.1€ en Colissimo. Cela peut changer la donne. Par contre, si vous avez un magasin à proximité et que vous les apportez, c'est gratuit.

Il faut aller jusqu'à la fin du parcours pour s'apercevoir des coûts d'envois 😡

Où vend-on le plus de livres ?

Momox est une société allemande, qui opère également en France et en Angleterre. De ce fait, Momox accepte beaucoup plus de livres dans d'autres langues...notamment en anglais. Bref, si vous lisez dans d'autres langues, songez donc à choisir Momox !

Quels sont les montants minimum de ventes ?

Les montants minimum sont facilement atteint, à savoir 8€ pour la Bourse aux livres, 12€ pour Momox et 15€ pour Gibert.

Quand reçoit-on l'argent ?

Sur Gibert ou Momox, dès la réception du colis, les livres sont analysés. Si aucun livre n'est défectueux, l'argent est envoyé quelques jours après sur le compte bancaire du vendeur. Simple. Lorsqu'un livre est défectueux, le vendeur est prévenu et peut décider de récupérer son livre moyennant le prix du colis.

En revanche, sur la Bourse aux livres, l'argent des livres est perçu lorsque le livre est revendu sur une marketplace. Les prix des livres n'est donc pas garantie ! Si un livre ne se vend pas, la Bourse aux livres peut décider de changer le prix d'achat. En plus, si le livre met du temps à se vendre, vous mettrez du temps à toucher l'argent de votre livre. Pas l'idéal.

Cette information n'est pas cachée...mais cela n'est pas intuitif pour autant...

Quelle est la plateforme la plus simple d'utilisation ?

L'expérience utilisateur est correct chez Momox et Gibert, mais la Bourse aux livres propose un parcours sensiblement plus simple et plus intuitif... en demandant par exemple moins d'informations que Momox et beaucoup moins que Gibert (qui demande quand même le numéro de la carte d'identité !! #vieprivée)

Notre choix :

Compte tenu de tous les critères détaillés ci-dessus, à savoir le gain financier, la flexibilité et la fiabilité, Momox nous semble être le meilleur compromis pour vendre ses livres d'occasion.


Un petit mot sur Dunia : Qui sommes-nous ?

Notre mission chez Dunia est de favoriser l'émergence d'une consommation plus responsable. Nous avons développé une application mobile qui permet de mesurer son empreinte carbone et de trouver des solutions pour la réduire. D'ailleurs, si vous souhaitez en savoir plus, découvrez notre application mobile ici.

Julien Derville

Une des nombreuses fourmis à souhaiter et agir pour un monde plus respectueux de l'environnement.

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.